Apprendre de l'artiste

"De l'art, nous avons à prendre de la graine" J. Lacan

  • Apprendre ?

    "(...) le seul avantage qu'un psychanalyste ait le droit de prendre de sa position, lui fût-elle donc reconnue comme telle, c'est de se rappeler avec Freud qu'en sa matière, l'artiste toujours le précède et qu'il n'a donc pas à faire le psychologue là où l'artiste lui fraie la voie" Jacques Lacan, Autres écrits, Hommage fait à Marguerite Duras, p192.
  • Enter your email address to subscribe to this blog and receive notifications of new posts by email.

    Rejoignez 49 autres abonnés

Alyah d’Elie Wajeman par Florence Nègre

Posted by vrdriguez sur 31 mai 2013

alyahAlyah, premier long métrage d’Elie Wajeman a été salué par la critique. A Toulouse, nous sommes chanceux, nous avons pu le voir et débattre avec son réalisateur. C’était en janvier dernier et nous étions nombreux.

A Paris, Alex deale. C’est son job. Dès le début du film on le sait, il le dit : j’arrête ! Quoi exactement, nous ne le savons pas encore. Mais sa parole a la sûreté de l’acte.

Alex parle peu. On le suit et peu à peu on découvre son monde. Son père est un mur, son frère un boulet et son ex une ex. Sa vie est foireuse, il ne s’en sort pas. Alors c’est décidé il va partir rejoindre son cousin à Tel Aviv. Il va faire son Alyah. C’est le nom de son acte.

Puis il rencontre la belle et perspicace Jeanne. Elle, elle aime les mecs compliqués et questionJeanne et Alex désir, elle n’a pas froid aux yeux. Elle l’aime, il va partir mais elle le veut. Alors pour que ce soit clair elle va lui faire un dessin. Avec des lettres et des flèches, à la manière lacanienne, elle va tracer le graphe de ses embrouilles subjectives à lui. S’il ne savait pas où il en est, avec ça, il a les cartes en main. La scène est formidable.

A Tel Aviv, Alex est là où il a décidé d’être. Accoudé à sa fenêtre, il regarde la ville. Nous, on le voit de dos avec, à sa droite le dessin de Jeanne punaisé sur le mur. Que va-t-il devenir ? On ne le sait pas. Elie Wajeman non plus. Le temps est venu pour Alex de comprendre. Le temps pour conclure, ça sera plus tard.

Alex va vivre sa vie, elle nous échappe maintenant. Mais comme il nous intéresse, on va s’attarder à revenir sur lui avec Elie. Elie est comme Alex, déterminé. Mais à l’inverse de son personnage, Il parle beaucoup et bien. Du choix de ses acteurs : Pio Marmaï (Alex), Cédric Kahn (Le frère), Adèle Haenel (La belle Jeanne), d’Israël et des Etats-Unis, de son rapport avec Alex et son frêrela Shoah, de bien d’autres choses encore et puis aussi d’Isaac. Isaac le grand-frère et le boulet d’Alex. Isaac le beau parleur, le charmeur, l’embobineur. Isaac sans cesse pris dans toutes sortes d’histoires pas nettes, de fric notamment, qui n’assume jamais rien et qui toujours va trouver son frère et le baratiner pour qu’il lui sauve la mise. Alors quand Isaac fait le geste terrible de se mettre un flingue dans la bouche pour amollir son frère une fois encore et qu’Alex s’exécute, on est accablés.

Cette scène nous dit-il, dérange Elie Wajeman parce qu’il n’y comprend plus son personnage. Pourquoi Alex ne réagit pas? Il est soumis, sans réaction, il n’est pas courageux. Il aurait dû se rebeller, ne pas se laisser faire. Cette scène le dérange et pourtant il l’a gardée.

Eh bien cette scène sonne juste. Elle donne de l’épaisseur au drame subjectif d’Alex. Elle dit la force incroyable que recèle un symptôme d’œuvrer pour une satisfaction inconnue à l’encontre du sujet lui-même. Alex ne peut rien refuser à son frère, c’est comme ça. Et comme le film ne donne pas dans la psychologie ni dans le pathos, ça ne se termine pas comme par enchantement à la manière d’un happy end hollywoodien où le héros se libèrerait de ce qui l’entrave dans un renversement bouleversant. Moins spectaculaire mais plus fort, le j’arrête ! décidé d’Alex pose le premier jalon d’un changement à venir.

Longue vie au cinéma d’Elie !

Elie W et son acteur

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :