Apprendre de l'artiste

"De l'art, nous avons à prendre de la graine" J. Lacan

  • Apprendre ?

    "(...) le seul avantage qu'un psychanalyste ait le droit de prendre de sa position, lui fût-elle donc reconnue comme telle, c'est de se rappeler avec Freud qu'en sa matière, l'artiste toujours le précède et qu'il n'a donc pas à faire le psychologue là où l'artiste lui fraie la voie" Jacques Lacan, Autres écrits, Hommage fait à Marguerite Duras, p192.
  • Enter your email address to subscribe to this blog and receive notifications of new posts by email.

    Rejoignez 49 autres abonnés

Rencontre avec Geneviève Seillé à Toulouse

Posted by eduasca sur 12 février 2010

Exposition de peintures de Geneviève Seillé

du 8 février au 6 mars à la librairie Ombres Blanches

Toulouse

Geneviève Seillé est née en 1951 à St Girons. Elle a été institutrice pendant cinq ans. En 1974, elle est partie en Angleterre où elle réside vingt ans. C’est là qu’elle étudie aux Beaux-Arts, à l’Université de Wolverhampton. Elle expose au Royaume-Uni et aux Etats-Unis depuis 1986. Elle est représentée par la galerie England & C° (http://www.englandgallery.com/) depuis 1992.

S’il y a un fil conducteur parcourant toute l’œuvre de Geneviève Seillé, c’est bien celui de l’imaginaire. Qu’il s’agisse de personnages, de paysages ou de structures architecturales polydimensionnelles, ils sont issus uniquement de sa propre fantasmagorie. Cette artiste se revendique davantage des artistes dits bruts, visionnaires et (le plus souvent autodidactes) que de l’appartenance à une quelconque école savante. Cette distinction est importante, ne serait-ce que pour répondre à ceux qui ne verraient dans ses tableaux que des objets décoratifs de peu d’envergure. D’abord l’originalité de la juxtaposition des couleurs, assez disparates, est d’une rare audace. ensuite, le soin porté à la composition est remarquable par la recherche d’une unité globale faisant autant appel à des courbes complexes qu’aux lignes droites conventionnelles. Dernièrement son travail l’a conduite vers un foisonnement de « l’imagerie symbolique », avec des serpents-fleurs et des colonies entières de petites bêtes protéiformes d’où un certain humour n’est jamais très loin. C’est l’œuvre d’une artiste singulière qui s’offre à notre regard, réjouissante et à consommer sans modération!

Publicités

Une Réponse to “Rencontre avec Geneviève Seillé à Toulouse”

  1. Un grand merci pour cet excellent article
    amicalement
    Gilles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :